Les expositions.

Jacques Noé 9 manières Saint Dominique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre des initiatives pour le huitième centenaire de l'Ordre des Prêcheurs, Jacques Noé, longtemps professeur de dessin à Liège, a voulu illustrer les Neuf manières de prier de St Dominique dans un langage d'aujourd'hui.

 

Neuf peintures évoquent en beauté autant d'attitudes de prière. Saint Dominique y est représenté couvert de sa chape noire et surmonté de l'étoile qui l'accompagne traditionnellement dans l'iconographie. Dans la huitième manière de prier, celle où Saint Dominique prie en étudiant, il a dessiné un livre ouvert et lumineux où s'est glissé l'auteur des constitutions de l'Ordre des Prêcheurs. Le lecteur se plonge dans son livre et contemple son contenu pour ensuite le partager avec ceux qu'il rencontrera. Les couleurs vives et chaleureuses choisies par Jacques Noé rejoignent la joie qui frappait ceux qui rencontraient le prédicateur. Ainsi renaît une vieille tradition qui nous invite à faire de la place pour la prière dans la diversité de nos activités journalières !

 

Extrait du magazine bimestriel "Rive Dieu"

juillet août 2016.

Écrit par Alain Arnould OP aumônier des artistes.

 

Plus d'infos  jacquesnoe@iconoe.be

Les Neuf manières de prier de Saint Dominique

ou de la diversité de la prière.

Á Liège et à Bruxelles.

 

Photos de l'expo à l'église Saint Jean de Liège.

 

Vous désirez une œuvre imprimée en particulier,

rendez-vous sur la page commande.

Église

Sainte Sabine

de Rome

 

                             Évocation à Georges Anawati

                 à l'Eglise Sainte Sabine de Rome.

 

Georges AnawatiCette année , c'est le 800 e anniversaire de l'ordre des Dominicains. Pour fêter cela, 16 personnes parmi les frères, sœurs et laïcs ont été choisis pour exposer à Rome. Ils sont chargés de représenter une personne connue dans l'histoire de l'ordre. Cette exposition aura lieu à l'Eglise Sainte Sabine de Rome à partir du 22 novembre 2016 et jusqu'au 23 janvier 2017. Jacques Noé est l'un des 16. On lui a demandé de symboliser Georges Anawati, un frère Dominicain égyptien. Né en 1905 à Alexandrie, il a travaillé à rapprocher l'islam et la chrétienté. Il était chimiste puis recteur à l'université d'al-Azhar avant de rentrer dans les ordres.

 

Il est mort au Caire en 1994.

 

Georges Anawati Op.

Pour plus d'infos : jacquesnoe@iconoe.be

© Iconoé est la propriété de Jacques Noé